Cinéastes de C à D Il y a 35 produits.

Liste des films organisé par le nom du cinéaste C à D

  • Sous-catégories:
  • Carpets Curtains

    Combinant audio en direct des "micro-improvisations" (raffinés par le musicien Ivan Palacky) avec des manipulations vidéo en direct (par la vidéo et VJ-artiste Filip Cenek alias VJ Vera Lukášová), Carpets Curtains (Tapis Rideaux) expriment un jeu attrayant et nuancée de matériel audio et visuel. Avec visuels vivants étant principalement basées sur des séquences vidéo self-made dans lequel l'accent est mis sur "la narration" ambiguë alors que VJ logiciels-erreurs sont utilisés pour atteindre de nouveaux qualités d'image d'amibes, le résultat est un principe ou d'une méthode de rester fixe aux images animées, tout en annulant les aspects essentiels pour la construction de signification concrète. Ces approches visuelles trouver parallèle dans musicalités délicates de Palacky, dans laquelle des objets trouvés et électronique minimale sont fusionnés pour créer élégamment petits mélanges sonores.

  • Cinéxpérimentaux

    Une serie de portraits des cinéastes contemporains et leurs films.

  • Pip Chodorov

    Pip CHODOROV, né à New York en 1965. Cinéaste et compositeur de musique, il a étudié la science cognitive à l'University of Rochester, New York, et la sémiologie du cinéma à l'Université de Paris III. Il a travaillé dans la distribution de films, à Orion Classics, NY, à UGC-DA, Paris, et à l'Association Light Cone, Paris. Il est aussi cofondateur de L'Abominable, laboratoire cinéma coopératif et artisanal pour le développement et tirage de films, “faites-le vous-même”, à Paris. Il a également crée la SARL Light Cone Vidéo en 1994, devenu Re:Voir en 1998, pour l'édition de cassettes vidéo de films expérimentaux historiques et contemporains. Pip CHODOROV a reçu le prix de l’Anthology Film Archives à New York pour la préservation des films en mars 2003.
    Ses films, qui varient de l’animation – et notamment l’animation des photographies – au journal filmé, se caractérisent par une certaine joie de vivre ou sens de l’humour, couplé avec l’idée d’éveil de la conscience de soi, plutôt que par des soucis structurels, lyriques ou de l’imaginaire.

  • René Clair

    René Clair, de son vrai nom René Lucien Chomette, né le 11 novembre 1898 à Paris Ier et mort le 15 mars 1981 à Neuilly-sur-Seine, est un réalisateur, scénariste et écrivain français. Il est également membre de l'Académie française de 1960 jusqu'à sa mort, occupant le fauteuil 19.

  • Bastian Clevé

    Bastian Clevé, né le 1 janvier 1950 à Munich, est un cinéaste et producteur allemand. Il est aussi professeur et directeur du département de production cinématographique à l’académie du film du Bade-Wurtemberg. 

  • Tony Conrad

    Tony Conrad (né Anthony S. Conrad, en 1940) est un réalisateur américain d'avant-garde, musicien, compositeur, professeur et écrivain.

    Dans les années 1960, il appartient au groupe de musique expérimentale The Dream Syndicate aux côtés de John Cale, Angus MacLise, La Monte Young et Marian Zazeela.

  • Dada Cinéma

    Le mouvement Dada, souvent appelé « dadaïsme » par erreur, puisque les artistes le composant refusaient ce terme, est un mouvement intellectuel, littéraire et artistique qui, pendant la Première Guerre mondiale, se caractérise par une remise en cause, à la manière de la table rase, de toutes les conventions et contraintes idéologiques, esthétiques et politiques. Dada connaît notamment une rapide diffusion internationale.

  • Jim Davis
    Jim Davis commença à tourner en 1946. Il fit 113 films. Il filma ses sculptures, structures semblables à des mobiles flottant dans l'air, tournoyant, réfléchissant et réfractant la lumière, créant des flaques mouvantes et des taches de couleurs. Ces vagues et ces flots de lumière, abstraits et mystérieux pour de nombreux spectateurs, représentaient pour Davis les "forces causales de la nature". Il a également étudié l'architecture et les paysages, a réalisé des films sur ses tableaux et ses dessins, prenant systématiquement pour point de départ le mouvement et l'énergie.

  • Paul and Menno De Nooijer

    Originaires de Eindhoven, aux Pays-Bas, Paul De Nooijer a commencé en 1989 à travailler avec son fils Menno comme cinéaste et performeur. Les œuvres des deux artistes se situent à la croisée de la photographie, de l’animation et du théâtre. 

  • Dirk de Bruyn

    Dirk de Bruyn a réalisé de nombreux films et de vidéos expérimentales, documentaires et d'animation au cours des 30 dernières années. Il a reçu des fonds pour produire un certain nombre de films, mais a continué à maintenir, un accent autofinancé sans budget, indépendant pour une grande partie de son travail.

    Il était un membre fondateur et ancien président de MIMA (Experimenta), été impliqué dans Fringe réseau et a été un membre de la Super 8 Film Group Melbourne. Il a écrit sur divers programmes et organisée du cinéma et de l'art vidéo à l'échelle internationale et beaucoup écrit sur ce domaine de pratique des arts. Pendant fin des années 90, il a été impliqué dans un programme de dépistage hebdomadaire indépendant du film et de l'art vidéo au Café Bohemio.

    Dans les années 90 de Bruyn a vécu au Canada. Comprendre la science, Rote Movie and Doubt ont été largement produite tout en enseignant Animation Emily Carr College of Art and Design à Vancouver.

    Il est actuellement professeur d'animation et de la culture numérique à l'Université Deakin à Melbourne, Victoria. (Campus Burwood).

  • Maya Deren

    Maya Deren est une réalisatrice américaine d'origine ukrainienne, née Eleanora Derenkovskaïa à Kiev le 29 avril 1917 et décédée à New York le 13 octobre 1961.

    Personnalité majeure du cinéma expérimental américain des années 1940, Maya Deren réalise de nombreux courts métrages d'inspiration surréaliste et psychanalytique, inspirés par Jean Cocteau. Elle tente en vain de participer à la fédération de l'avant-garde américaine au début des années 50. C'est en son honneur qu'en 1962, un an après sa mort, Jonas Mekas réalise son rêve en fondant, avec d'autres cinéastes, The Film-Makers' Cooperative. 

  • Cécile Déroudille

    Réalisatrice, scénariste et directrice de la photo français.

  • Patrick Deval

    Patrick Deval a fait son premier court métrage en 1966, suivi d'un autre, Héraclite l'obscur puis il a tourné un film sous le patronnage de Boissonna: Acéphale bis. Il a ensuite travaillé en documentaire. Patrick Deval est allé au lycée à Paris; son professeur de Français et Latin était Henri Agel, un critique de cinéma qui avait créé un ciné-club au lycée, avec au programme Cicero, F.W. Murnau, Racine, Fritz Lang, Molière ou encore Kenji Mizoguchi. Patrick Deval est devenu cinéphile, il a hanté la Cinémathèque, rencontré Langlois et Douchet. A l'époque de Zoe Bonne, il était rempli de respect pour Jean Renoir et sous l'influence de la comédie à la française. Patric Deval s'est intéressé au documentaire à partir de Nuit et brouillard (Resnais, 1956), qu'il a vu à 16 ans. Mais le déclic est arrivé quand il a découvert le Sud et l'ignorance du Nord: il a "naïvement pensé pouvoir soulager le problème en témoignant".

  • Frédérique Devaux

    Frédérique Devaux est une réalisatrice franco-berbère née à Paris qui réalise des films expérimentaux et des documentaires depuis 1980. Elle a consacré de nombreux ouvrages aux créations du mouvement lettriste, sur le cinéma, la photographie, des monographies ou sur les rapports entre les créations isouiennes et la religion judaïque. 

    Devaux a également réalisé de très nombreuses manifestations en galerie, dans les musées et propagé longtemps les films et les créations lettristes. Ses propres réalisations circulent dans de nombreux musées du monde. 

    Depuis 2000, elle est coauteur avec Michel Amarger d'une série en vidéo Expérimentaux. 

  • Kriszta Doczy

    Kriszta Doczy est un producteur d'origine hongroise australienne du film et fondateur de Media Arts contemporain, un distributeur de films d'art.

  • Vivienne Dick

    Vivienne Dick (née à Donegal, Irlande, en 1950) est une réalisatrice irlandaise de films expérimentaux et de documentaires, par ailleurs enseignante en réalisation cinématographique. Elle s'est d'abord fait connaître aux États-Unis comme cinéaste No Wave.

    Elle a étudié l'archéologie et le français à l'University College Dublin. Elle s'installe aux États-Unis en 1975, et se fait connaître dans la mouvance cinématographique de la No Wave (James Nares, John Lurie, Eric Mitchell etc.) en produisant et réalisant une série de courts-métrages en Super 8. Ses films se déroulent dans des lieux new-yorkais emblématiques comme Coney Island, la Statue de la Liberté, le World Trade Center, avec des acteurs issus de la scène musicale comme Lydia Lunch, Ikue Mori, James Chance), Pat Place (de The Bush tetras, musicienne des Contortions de James Chance), Adele Bertei (des Contortions).

    Le critique de cinéma J. Hoberman (en) l'a qualifiée de figure emblématique du cinéma No-Wave2. Selon Simon Reynolds, elle fut "une des principales instigatrices du New Cinema, un mouvement affilié à la no-wave". Le New cinema était à la fois un mouvement artistique et une salle de projection située à St Marks Place. Vivienne Dick joue aussi des claviers dans "Beirut Slump", un des groupes de Lydia Lunch3.

    Le travail de Vivienne Dick a été présenté lors de deux grandes rétrospectives du cinéma d'avant-garde américain : No Wave Cinema 1978-87 (1996) au Whitney Museum of American Art de New York et Big as Life : An American History of Super8 Film (1999) au Museum of Modern Art de New York (ses films sont dans les collections du musée) 4.

    Dans leur chanson "Hot Topic", Le Tigre, la cite parmi une litanie de noms de personnes (surtout des femmes) qui les ont inspirées.

  • Stanislav Dorochenkov

    Stanislav Dorochenkov est un acteur et cinéaste qui vit et travaille en France.

  • Germaine Dulac

    Germaine Dulac, Germaine Saisset-Schneider de son nom de jeune fille, est une cinéaste française, née le 17 novembre 1882 à Amiens et morte le 20 juillet 1942 à Paris.

  • Jean Dubuffet

    Jean Dubuffet, né au Havre le 31 juillet 1901 et mort à Paris le 12 mai 1985, est un peintre, sculpteur et plasticien français.

  • Stephen Dwoskin

    Stephen Dwoskin, né en 1939 à New York y réalise dès 1961, des courts-métrages indépendants. Il poursuit ses recherches à Londres où il s'installe en 1964. Il participe à la foundation de la London Filmmaker's Co-op. Ses films expérimentaux dont il est l'opérateur jouent avec le désir, la solitude sexuelle et mentale, le passage du temps. Il explore la représentation du cinéma, les performances, les impressions personnelles et le handicap physique qui inspire toute sa trajectoire. 

    Dwoskin est décédé le 28 juin 2012 à Londres. Son oeuvre émancipatrice et sensible fait l'objet de présentations internationales. 

  • Afficher :
  • Collection de court-métrages de Paul et Menno de Nooijer.

    14,90 €
    Disponible
  • Deux films de Patrick Deval

    22,90 €
    Disponible
  • Volume 1 de série AFTERIMAGES publié par LUX. DVD avec trois films de Vivienne Dick.

    25,00 €
    Disponible
  • Un film de Stanislav Dorochenkov

    15,00 €
    Disponible
  • Un film posthume de Stephen Dwoskin 2012, France/Royaume-Uni, DVD-5 toutes régions Couleur, Mono, 73 min

    19,90 €
    Disponible
  • Ce film est dédié à Albie Thoms, une personnalité beaucoup aimée et respectée dans la culture australienne et l'histoire du film.

    47,50 €
    Disponible
  • DVD de redavocadofilms avec 7 films du cinéaste Bastian Clevé et un entretien avec l'artiste en bonus

    24,90 €
    Disponible
  • Une collection de 10 films expérimentaux des cinéastes Solomon Nagler, Frédérique Devaux, Valérie Morignat, Dominik Lange et al.

    15,00 €
    Disponible
Résultats 1 - 8 sur 35.