Dziga Vertov Il y a 2 produits.

Dziga Vertov (1896-1954) est né en 1896 à Bialystok, une ville qui aujourd'hui appartient au territoire de la Pologne, mais qui alors faisait partie de l'Empire Russe. Incontestablement, Vertov est l'un des principaux noms de l'avant-garde cinématographique soviétique à côté d'Eisenstein, Poudovkine et Dovjenko.

En 1923, il publia son manifeste le plus influent "Ciné-Œil" où il s'oppose à un cinéma dramatique et littéraire et propose un cinéma totalement affranchi des autres arts qui montre grâce à la caméra, « œil mécanique », « la vie en elle-même » et des « hommes nouveaux » réconciliés avec la machine. Son film le plus connu, "L'Homme à la caméra" (1929), est un manifeste filmé qui illustre ces thèses.

En 1930, il sort "Enthousiasme", documentaire sonore, réalisé, monté et scénarisé par Vertov, l'un des tout premiers longs métrages soviétiques à utiliser le son.

Avec l'ascension du Réalisme Socialiste (un mouvement artistique devenu officiel à partir des années 1930), peu à peu Vertov va s'éclipser de la scène cinématographique russe bien qu'il n'ait jamais abandonné le cinéma. Ses films et ses théories ont durablement marqué l'histoire du cinéma documentaire, notamment à travers des réalisateurs comme Jean Rouch (cinéma-vérité) ou Jean-Luc Godard et Jean-Pierre Gorin (groupe Dziga Vertov).

  • Afficher :
  • Votre commande est pour une bibliothèque ou un établissement éducative? Veuillez ajouter les droits institutionnels: Europe / USA-Canada-Japan

    29,90 €
    Disponible
  • Deux DVDs avec quatre films de Dziga Vertov

    29,90 €
    Rupture de stock
Résultats 1 - 2 sur 2.