Cinéastes de K à L Il y a 44 produits.

Liste des films organisé par le nom du cinéaste K à L

  • Sous-catégories:
  • Christophe Karabache

    Christophe Karabache est un rélisateur, directeur de photographie, acteur et scénariste franco-libanais. Originaire du Liban, Karabache a déménagé en France pour ses études de cinéma à l’Université de Paris III-Sorbonne Nouvelle. Pendant ses études, il a réalisé des documentaires essais et des fictions. La plupart de ses films contiennent des personnages marginaux, qui sont perdus ou se trouvent dans la profonde solitude ainsi que des crises de passions, des relations conflictuelles, avec parfois le thème de la guerre civile et les traumatismes qui viennent avec. Son travail peut être vu dans plusieurs pays et dans plusieurs festivals dans le monde entier.  Karabache faisait parti de L’Etna pendant plusieurs années. Il a reçu la Silver Palm Award au Mexico International Film Festival en 2005 avec son film, Lamia, son troisième long-métrage de fiction.

  • André Kertesz

    André Kertész (né le 2 juillet 1894 à Budapest, Hongrie et décédé le 28 septembre 1985 à New York) était un unphotographe hongrois, naturalisé américain, connu pour ses nombreuses contributions à la composition photographique et du reportage photo. Il a joué un rôle important dans le sphère artistique de Paris durant l’entre-deux-guerres. Aujourd’hui, Kertész est considéré comme l’un des photographes le plus important du 20ème siècle.

  • Jeff Keen

    Jeff Keen (né le 26 Novembre 1923 à Trowbridge, Royaume-Uni, et est décédé le 21 Juin 2012 dans le Royaume-Uni) était un cinéaste, artiste et poète. Keen a produit plusieurs peintures, dessins, sculptures et ‘Beat poetry’. Il est surtout connu pour ses films, dans lesquels il incorpore des collages, de l’animation, du found footage et de l'action en direct- toutes les téchniques utilisées par Keen s’harmonisent dans un seul ouvrage. Keen était un innovateur du cinéma et utilisait de nouvelles techniques de superposition et d’édition. Il faisait aussi des gravures et de dégradadations sur la surface du film. Ses films: Marvo Film (1967), Rayday Film (1968 à 1975) et Mad Love (1972-1978) ont été tournées avec la famille de Keen chez des amis à la maison, dans les rues de Brighton ... Keen s’est inspiré de la Factory d'Andy Warhol et des pionniers du cinéma venant de Brighton. Bien que sa carrière en tant que cinéaste n'a commencé quand il était dans ses trentaines, Keen a fait plus de 70 films et de vidéos.

  • Friedl Kubelka

    Friedl Kubelka (né en 1946 à Londres, Angleterre) est une photographe et cinéaste autrichienne. A un jeune âge, Kubelka et sa famille ont déménagé à Berlin-Est et de Vienne où elle a fini par passer son enfance. De 1965 à 1969, elle a étudié la photographie industrielle à l'Instruction Graphic Research Institute à Vienne. En 1990, elle a fondé "L’Ecole de la Photographie Artistique.”

    Kubelka a commencé sa plus connue oeuvre Year’s Portraits en 1972, en prenant des photos d'elle-même sur une base quotidienne sur la période d'une année entière et en répétant ce processus chaque année. De ce travail photographique, on peut assister à l'accent mis sur la temporalité, la sérialité et du corps- variant de son propre, de sa fille et de son mari.

    Au 20e siècle, Kubelka a grandement contribué au mouvement plus large appelé Feminist Actionism, aussi connu comme Viennese Actionism. Ce mouvement se composait de femmes artistes qui saisissaient leur sexualité sur film afin de transmettre une réprésentation de leur vie personnelle à l’état brut.

    Kubelka a reçu une reconnaissance pour ses travaux et a reçu le Prix d'Etat pour la photographie en 2005, le plus prestigieux prix de photographie de l'Autriche. En outre, elle a eu des expositions solo au Centre Georges Pompidou, Paris (1980), Fotogalerie, Vienne (2004), et le Nederlands Fotomuseum, Rotterdam (2005).

  • Kurt Kren

    Kurt Kren (Vienne 20 septembre 1929 - Vienne 23 juin 1998) est un artiste autrichien qui s'est beaucoup investi dans le cinéma expérimental. Il est connu entre autres pour avoir immortalisé les actionnistes de Vienne dans les années 60.

  • Peter Kubelka

    Peter Kubelka (né le 23 mars 1934 à Vienne, en Autriche) est un cinéaste expérimental, architecte, musicien, conservateur et conférencier. La plupart de ses films sont courts et relient des expériences contrastées entre le son et l’image. Son œuvre la plus connue est sa pièce avant-garde de 1966, «Unsere Afrikareise '(Notre voyage en Afrique).

    Les courts-métrages de Kubelka sont principalement des 16mm, aussi connus comme «flicker films». Le terme est venu de la technique dans laquelle le film alternent du noir au transparent, créant ainsi un effet de «scintillement». Dans les années 1970, il a conçu l'espace de projection de film Anthology Film Archives, situé à New York. Dans cet espace entièrement peint en noir, chaque siège a été recouvert de velours noir et il y avait une barrière entre les sièges pour que les membres de l'auditoire étaient complètement isolés les uns des autres. La seule source de lumière est venu de la scène visant à l'écran. Cette conception encapsulé l’esthétique puriste du mouvement du film Avant-Garde.


    Kubelka a reçu la Décoration autrichien de la science et de l'art en 2005.

  • Kuchar Brothers

    George Kuchar (né le 31 Août 1942 à New York, et décédé le 6 Septembre 2011 à San Francisco) était un réalisateur underground américain et artiste. Il est surtout connu pour son esthétique “low-fi”.

    George Kuchar a été formé au School of Industrial Art comme artiste commercial et a reçu son diplôme en 1960. Lorsqu’il déssinait des cartes métérologiques pour un journal télévisé, son frère Mike Kuchar faisait des films 8mm, qui étaient projetés aux côtés d'œuvres d'Andy Warhol, Kenneth Anger, et Stan Brakhage. Ken Jacobs a montré leur travail à John Mekas, qui à son tour, l’avait présenté au Village Voice et ailleurs.

    En dépit d'être viré d’un travail d'art commercial à New York, George Kuchar a été offert d’enseigner dans le département cinéma de l'Institut d'Art de San Francisco, où il a enseigné de 1971 jusqu'en 2011.

    Lorsqu’il était à San Francisco, ses voisins Art Spiegelman et Bill Griffith ont suscité son intérêt dans la bande dessinée underground. Les deux hommes ont été en vedette dans ses films et George a été présenté dans leurs publications.

    Mike Kuchar (né le 31 Août né 1942 à New York City, New York) est un cinéaste et acteur. Il est surtout connu pour ses films à bas-budget et ‘camp films’: Sins of the Fleshapoids (1965) et The Craven Sluck (1967).

    Mike Kuchar a été élevé dans le Bronx et a été inspiré par son environnement. C’est lla raison pour laquelle il a fait son premier film avec son frère jumeau George dans les années 1950. Mike a partagé son temps entre New York et San Francisco, où résidait son frère. En 2007, Mike Kuchar a déménagé à San Francisco en permanence.

    Plus récemment, Mike Kuchar a travaillé sur des films personnels et expressionnistes. En 2009, il a révélé deux courts métrages: Swan Song et Dumped, au Festival International du Film à Vienne. Aujourd'hui, Mark Kuchar est professeur dans le programme de film au San Francisco Art Institute.


    Les frères Kuchar n’ont pas seulement collaboré ensemble sur des film, ils ont également écrit un livre intitulé Réflexions à partir d'un Cesspool Cinematic (1997) dans lequel ils discutent de leurs quatre décennies dans le monde du cinéma. (Introduction par le réalisateur John Waters)

  • Lev Kuleshov

    Lev Koulechov (né le 13 Janvier 1899 à Tambov, Russie Empire- maintenant la Russie, et décédé le 29 Mars 1970 à Moscou, Union-Soviétique maintenant la Russie) était un réalisateur, scénariste et théoricien. Koulechov a établi ainsi que enseigné la première école de cinéma du monde, situé au Moscou. On peut dire qu'il est l'un des premiers théoriciens du cinéma et a été un pionnier de la théorie du montage soviétique, dont il a développé avant les théories sur l’édition de Sergei Eisenstein et de Vsevolod Poudovkine. Pour Koulechov, l'édition et la juxtaposition d'une scène avec une autre étaient au cœur du cinéma. L'effet de montage connu comme l'effet Koulechov a été inventé par Koulechov lui-même. Cet exercice d'édition se réfère à l'entre-coupant des scènes d'un acteur avec des diverses images significatives pour mettre en évidence la façon dont l'édition peut changer la compréhension et l'interprétation des images. Koulechov a non seulement travaillé sur les théories du cinéma, il était aussi un cinéaste actif de longs-métrages jusqu'en 1943. A partir de là, Koulechov a servi comme le recteur académique à l'Institut de la Cinématographie Gerasimov.

  • Jean-Jacques Lebel

    Jean-Jacques Lebel (né en 1936 à Paris) est un artiste, poète, éditeur de poésie, activiste et chercheur politique française. Il est le fils du critique d'art Robert Lebel, un ami de Marcel Duchamp. Lebel est surtout connu pour son travail avec Happenings, autrement dit l'art de la performance, ainsi que pour son travail en tant que écrivain de la théorie et la conservation de l’art.

  • Christian Lebrat

    Christian Lebrat (né en 1952) est un cinéaste, vidéaste, photograph et rédacteur en chef français. Depuis 1976, Lebrat a réalisé une vingtaine de films, vidéos et performances pour film. Ces oeuvres font partie des collections du Centre Georges Pompidou et du FNAC (Fond National d’art contemporain).

    Lebrat a été inspiré par la peinture expressionniste abstraite, surtout des tableaux de Mark Rothko, et d’autre part, par le radicalism des films de Peter Kubelka dont il publiera la première monographie. Les films de Lebrat peuvent êtres caractérisés par la décomposition de l’image en particules (bandes de lumière) dans le but de faire exploser le cadre de l’image et former des intensités colorées inédites. Lebrat n’a pas pour but l’abstraction totale mais plutôt l’aboutissement d’un film narrative et conceptuelle. Ces derniers temps, il a incorporé de la peinture directement sur la pellicule dans ses travaux et a développé une oeuvre vidéo sous forme de projection ou d’installation.

  • Fernand Léger

    Fernand Léger (né le 4 février 1881, à Argentan et mort le 17 août 1955, à Gif-sur-Yvette) était un peintre, créateur de cartons de tapisseries et de vitraux, décorateur, céramiste, sculpteur, dessinateur, illustrateur et réalisateur. Ses premières oeuvres créaient une forme personnelle du cubisme puis étaient modifiées dans un style plus figurative et populist. Léger est un des premier artiste à présenter ses travaux de type cubiste au public, même si son style à été qualifié comme étant plutôt “tubiste”. Son traitement simplifié du sujet moderne lui a donné le titre d’un des initiateurs du pop art.

  • Mike Leggett

    Mike Leggett (né en 1945 au Royaume-Uni) a travaillé dans différents médiums artistiques, tels que: vidéo, cinéma, photographie, oeuvres interactives, performances, ainsi que d'être un conservateur. Depuis le début des années 1970, il a travaillé dans des institutions de d’art, d'éducation, de cinéma et d’arts médiatiques. Il est diplômé d'un First Class Honors et a un Master of Fine Arts du Collège des Beaux-Arts de l'Université de Nouvelle-Galles; et a reçu un doctorat de la Faculté de génie et de technologie de l'information, Université de Technologie de Sydney. Après avoir obtenu un Postgraduate Prix d'Australie, il a commencé son travail d'enquête sur le précepte de mnémoniques visuels dans le développement d'outils et de modèles afin de trouver des moyens  novateurs pour collaborer avec les motions numériques photos.

    Les films et videos de Leggett peuvent être trouvés dans des archives à travers le monde, de l'Europe, à l'Australie, jusqu’au Nord et Sud de l’Amérique. En dépit d'être un artiste professionnel, conservateur et écrivain, il est aussi réalisateur / producteur, éditeur, photographe, conférencier, directeur et consultant en informatique.

    Il a eu l'occasion de prendre part à diverses collaborations: Burning l'interface, une curation d'exposition avec Linda Michaels pour le Musée d'Art Contemporain, Sydney; PathScape (2000), un prototype de multimédia interactif pour l'Australian Film Commission dans lequel il a travaillé avec des artistes en programmation, son et image; Unword (1969-2003) une collaboration de performance avec l'artiste Ian Breakwell.

    Dans des temps plus récents, il a écrit des articles, des revues et des livres tels que: Generative Systems and the Cinematic Spaces of Film and Installation Art in Leonardo V40 N2 (2007). Ses écrits et ses conférences se concentrent sur l'art médiatique, lui permettant de contribuer des pièces à des revues (Leonard; Continuum), des magazines (Word Art), en ligne «zines» (FineArt Forum), RealTime, et des revues Leonard Digital en tant que critique de livres.

    Leggett a fait des consultations pour des conseils et associations situées en Australie, y compris: l'Australia Council, l'Association nationale pour les arts visuels et l'Australian Centre for the Moving Image, Melbourne. Il était l'un des fondateurs de l'atelier de Londres Filmmakers Cooperative et l'Atelier Bristol Film et vidéo; était président du South West Arts Film et Panneau Film et Video (Royaume-Uni), et a siégé au conseil dLUX d’Arts médiatiques (Sydney) pendant deux ans.

  • Len Lye

    Len Lye (né le 5 Juillet 1901 et décédé le 15 mai 1980) était un artiste, écrivain, sculpteur et cinéaste d'animation de la Nouvelle-Zélande, principalement connu pour sa sculpture expérimentale et cinétique. Ses films sont disponibles dans les archives de la New-Zealand Film Archive, le British Film Institute, le Musée d'Art Moderne de New York, et le Pacific Film Archive à l'Université de Californie, Berkeley. Les sculptures de Lye sont exposés au Whitney Museum of American Art, l'Art Institute de Chicago, la galerie Albright-Knox Art et Berkeley Art Museum. Malgré devenir un citoyen américain en 1950, une majorité de son travail a été renvoyé dans son pays natal de la Nouvelle-Zélande, plus précisemment à l'Art Gallery Govett-Brewster à New Plymouth.

  • Boris Lehman

    Boris Lehman, né le 3 mars 1944 à Lausanne (Suisse), est un cinéaste belge aux frontières du cinéma expérimental, de l'essai cinématographique, du journal filmé et du documentaire. En tant que co-scénariste, assistant ou acteur, il a travaillé avec plusieurs réalisateurs belges parmi lesquels Chantal Akerman, Samy Szlingerbaum et Henri Storck. Des rétrospectives de son travail ont été présentées dans plusieurs pays.

  • Maurice Lemaitre

    Maurice Lemaître (né le 23 avril 1926 à Paris) est un artiste, écrivain et poète français. Il est connu pour être l’une des principales figures du lettrisme, un mouvement commencé dans les années 1950.

    Lemâitre a fait ses études à l’Ecole des arts et métiers et des Travaux publics. Une fois qu’il participe à la Libération de Paris, celui-ci débute sa licence de philosophie en Sorbonne.

    En 1948, il commence sa carrière de journaliste et écrit pour le journal du mouvement libertaire. Un an plus tard, il rencontre Isidore Isou et devient immédiatement intéréssé par les pensées politiques et avant-gardistes d’Isou.

    En 1950, Lemâitre s’attache au groupe d’avant-garde lettriste et crée dans la même année le “Front de la Jeunesse”, une revue politique. Il crée en même temps une revue littéraire et picturale, intitulé “Ur”, qui reste comme “Le Minotaure” du lettrisme. Depuis ses créations littéraires, Lemaître n’a cessé de concevoir des domaines variés dans le mouvement lettriste: la poésie, le théâtre, la danse, le roman, la peinture, la photographie, le cinéma, l’économie, la psychopathologie et la psychothérapie. Malgré son dévouement au mouvement lettrist, depuis 2000, Lemâitre s’est distancié du mouvement et est maintenant relativement isolé du groupe principal.

  • Loop Collective

    La Loop Collective est un groupe d'artistes indépendants formés en 1996 pour développer une plate-forme publique intégrant film expérimental et de la vidéo avec d'autres formes d'art. Ils programment et produisent des œuvres pour la présentation à travers des expositions et des événements dans les deux espaces traditionnels et non traditionnels. Leur mission est d'explorer les racines du film expérimental et de la vidéo en créant un dialogue avec d'autres supports de l'art. Ils s’efforcent de promouvoir le cinéma expérimental et vidéo pour l'engagement critique, en cultivant des relations entre les différentes communautés artistiques. La Loop Collective boucle a présent les installations de la galerie, des projections, et rencontres avec des artistes par des personnalités renommées dont Michael Snow, Chris Welsby, Christian Lebrat, Carolee Schneemann, et Josef Robakowski. Programmes de films par des membres du Loop Collective ont été projetés dans des lieux dont l'Office national du film du Canada (Toronto), au Cinéma Parallèle (Montréal), Winnipeg Cinematheque, NASCAD (Halifax), Club SAW (Ottawa), The Factory (Hamilton), Leeds International Film festival (Royaume-Uni), et de la rétrospective canadienne 2010 au Festival EXiS, (Diagonal Film Archive, Séoul).

  • Marie Losier

    Marie Losier (né en 1972 en France) est une cinéaste et commissaire qui travaille actuellement à New York. Les films et vidéos de Losier ont été exposées dans des musées, des galeries, biennales et festivals. Elle a étudié la littérature à l'Université de Nanterre en France et a ensuite poursuivi ses études à Fine Art à New York. Elle a fait plusieurs portraits filmés sur divers administrateurs, musiciens et compositeurs de l’avant-garde tels que Mike et George Kuchar, Guy Maddin, Richard Foreman, Tony Conrad et Genesis P-Orridge. A travers son travail non conventionnel, lyrique et fantaisiste, Losier explore la vie et l'œuvre de ces artistes. Ses films sont présentés à des festivals de films ainsi qu’à des musées, tels que la Tate Modern, la Biennale du Whitney, PS1, MOMA, Le Festival du Film de Berlin, Le Festival International du Film de Rotterdam, Tribeca Film Festival, Le Cinémathèqhe Française et le Centre Georges Pompidou à Paris.

    Losier a commencé à travailler sur son premier long métrage il ya 5 ans, dans lequel elle raconte la vie du virtuose Genesis Breyer P-Orridge, et son groupe Psychic TV. Son travail inachevé a été expositioné au Centre Georges Pompidou en 2009 pour ouvrir "Hors Pistes" ainsi qu’ à la Cinémathèque Française à Paris.

    Elle vit et travaille à New York et est un commissaire à l'Alliance Française depuis 2000, où elle présente une série de films hebdomadaires. Tout en travaillant à l'Alliance Française, elle a accueilli de nombreux réalisateurs et artistes, comme Raoul Coutard, William Klein, Claire Denis, Chantal Akerman, Jane Birkin et Jeanne Moreau.

    Elle a également programmé des films expérimentaux au Robert Beck Memorial Cinéma et à Ocularis et aujourd'hui, elle présentent des séries de films expérimentals en Europe et partout dans dans les États-Unis.

  • lowave

    Éditeur DVD phare dans le champ du cinéma expérimental et de l'art vidéo depuis 10 ans, Lowave est aujourd'hui une plate-forme curatoriale de recherche autour, principalement, des images en mouvement. 

    La singularité du travail de Lowave tient à son ampleur internationale, avec un fort intérêt pour l'Asie, le Moyen-Orient et l'Afrique, à la valorisation d'artistes émergents, et au recours à l'interdisciplinarité et aux croisements interculturels. Depuis sa création, Lowave a collaboré avec des institutions telles que le Centre Georges Pompidou, La Cinémathèque Française, The British Film Institute, le CNC et l'Unesco.

    Le catalogue DVD de Lowave réunit tout à la fois des artistes vidéo, des cinéastes expérimentaux, des plasticiens, des photographes, des musiciens et des performers. Avec des monographies et des documentaires sur l'art ou des portraits d'artistes, le catalogue de Lowave comprend également une quantité conséquente de compilations de découverte de scènes émergentes et thématiques.

  • Rose Lowder

    Rose Lowder (né en 1941 à Miraflores, Lima, Pérou) est une cinéaste française. De 1947 à 1958, Lowder étudie au Colegio San Silvestre, Miraflores. Elle a ensuite spécialisé dans les études de beaux-arts dans les studios d'artistes et écoles d'art à Lima, Pérou (Le Centre d'art (1951-1957), La Escuela de Bellas Artes (1957-1958) puis à Londres (Regent Street Polytechnic (1960-1962), Chelsea School of Art (1962-1964). À Londres, elle a poursuivi la pratique artistique tout en travaillant en tant qu’éditeur dans l'industrie du cinéma (1964-1972).

    Après 1977, Lowder travaille sur l'aspect visuel du processus cinématographique et invite Jean Rouch, ainsi que son département à l'Université Paris X, et présente une partie de sa recherche pour un doctorat intitulé «Le film expérimental en impor- qu'instrument de Recherche Visuelle / Experimental film, a tool for visual research» (1987).

    En action depuis 1977, elle organise des programmations avec des films rarement projetés en tant que co-fondateur des Archives du film expérimental d'Avignon (AFEA 1981), visant à acquérir des films 16mm et les documents papier, ainsi que de publier plusieurs livres; Lowder était donc en mesure de faire ces travaux plus accessibles au public: «La partie du visuel, films expérimentaux canadiens / The Visual Aspect, Canadian experimental films” (AFEA, 1991),« L'image en mouvement »(AFEA 2002) «Images / discours» (AFEA, 2006).

    De 1996 à 2005, Lowder a été professeur agrégé à l'Université de Paris I et a enseigné la pratique, l'histoire, la théorie et l'esthétique.

    En se concentrant sur la perception visuelle par rapport aux moyens cinématographiques d'expression, Lowder fait ses recherches sur les diverses façons dont on peut modifier les caractéristiques visuelles graphiques et photographiques des images comme ils se métamorphosent au fil du temps. À la suite de ce travail, elle était capable de composer l'image dans l'appareil photo en entrelaçant les cadres que la bande de film passe la lentille à plusieurs reprises. Cette méthode de travail est minutieuse et complexe, car il consiste à enregistrer une série d'images, image par image, dans l'appareil photo, pour qu'ils apparaissent simultanément lorsque projetée sur l'écran.

  • Afficher :
  • Une édition combo 4 disques Blu-ray / DVD qui comprend 37 films, restaurés à haute définition, de certains des premiers cinéastes expérimentaux du 20e siècle.

    48,00 €
    Rupture de stock
  • Documentaire avec les entrentiens avec et sur les fréres Kuchar.

    25,00 €
    Disponible
  • (2015, 323') Un film de Boris Lehman 

    49,00 €
    Disponible
  • 11 courts-métrages de de Pins, Briceno, Volve, Agnus, Lefou, le Borgne, Bizot, Graux, Tesei et Delord. 

    10,00 €
    Disponible
  • DVD avec 2 films de Maurice Lemaître

    12,00 €
    Disponible
  • Pack comprenant l'ensemble des 8 DVD de la collection Cinexpérimentaux 

    89,00 €
    Disponible
  • Pack of 3 DVD des films de Boris Lehman

    41,75 €
    Disponible
  • Un film de Lev Kules̆ov

    20,00 €
    Rupture de stock
Résultats 25 - 32 sur 44.